Les NEWS du site
Timbres australiens
14-Feb-2020

Nouvelle région : les Bouches du Rhône
30-Jan-2020

Nouvelle région : le Languedoc-Roussillon
28-Jan-2020

Collioure
20-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Mole Saint Louis
16-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Mont Saint Clair
15-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Onglous
14-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Fort de Brescou
12-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Port la Nouvelle
10-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Cap Leucate
8-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Port Vendres - Fanal
5-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Port Vendres - Mole
2-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Cap Bear
31-Jan-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Pietra (la)
Pays : France Région : Haute Corse
Phare actuel.
Situation.
Sur l’île de la Pietra, reliée à l’île Rousse par une digue.

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : île de la Pietra
Latitude / Longitude : 42°38’40'' N - 8°55’55'' E
Monument classé : -
Gardienné : non.
Visitable : non.
NGA / Admiralty : 8068 / E0926.
Construction (*):
Année de construction : 1857.
Matériaux : maçonnerie.
Architecte : Léonce Reynaud.
Entrepreneur : -
Couleur : blanche.
Hauteur : 12, 65 m.
Forme : maison phare.
Nombre d'étages : un niveau.
Nombre de marches : -
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : d'horizon.
Lampe : -
Puissance : -
Couleur : secteurs blancs et verts.
Visibilité : W. 14, G. 11
Code : Fl.(3)W.G. - période 12s.
Hauteur de la lampe : 10,5 m.
Hauteur sur mer : 64 m.
Premier éclairage : 1 octobre 1857.
Electrification : -
Automatisation : -

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.

Un peu d'histoire.
La première phase de construction de phares autour de la Corse mentionne les phares des Sanguinaires, le Pertusato, la Chiappa, la Revelatta et la Girolata.
La seconde phase complète la série avec la Pietra ainsi que la Madonetta, la Citadelle d’Ajaccio, le Dragon (Bastia) et les Lavezzi.
La construction, d’après les plans de Léonce Reynaud, consiste en une petite tour carrée surmontée d’une lanterne peinte en vert. Cette tour est accolée à la maison du gardien.

Lors de l’allumage en 1857, le feu (4° ordre, focale 0,30 m) est fixe et rouge. Il est alimenté par de l’huile végétale.
En 1877, un feu blanc et fixe plus puissantes est installé. Sans doute dû à l’accroissement du trafic portuaire.
Nouvelle évolution en 1902 avec un feu à occultations et secteur blancs et rouges. La focale est de 0,25 m.
Une cuve à mercure est installée en 1912 et le feu est alimenté en vapeur de pétrole.
Actuellement, la lanterne est équipée d’une optique d’horizon (0, 25 m de focale), 3 éclats toutes les 12 secondes et des secteurs blancs et verts.

Visites.
Le phare est accessible à pied mais il ne se visite pas.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.