Les NEWS du site
Mise à jour page "optiques dans les phares".
26-Sep-2020

Mise à jour page "escaliers".
26-Sep-2020

Les lentilles de Fresnel : mise à jour.
1-Sep-2020

Cap Gaspe
29-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Fiers Ars
24-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Bout du monde
18-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Flotte en Re
17-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Saint Martin en Re
14-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Boulogne (jetee NE)
12-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Treport
9-Sep-2020
Ajout d'un nouveau phare

Carleton
27-Aug-2020
Ajout d'un nouveau phare

Pointe Duthie
27-Aug-2020
Ajout d'un nouveau phare

Pointe Bonaventure
27-Aug-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Mole Saint Louis
Pays : France Région : Languedoc-Roussillon
Phare actuel.
Situation.
Mole Saint-Louis, Sète

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : mole Saint-Louis, Sète
Latitude / Longitude : 43°23’48' N - 3°42’06'' E
Monument classé : -
Gardienné : non.
Visitable : oui.
NGA / Admiralty : 6180 / E0546
Construction (*):
Année de construction : 1946 à 1948.
Matériaux : pierres calcaires.
Architecte : Favier.
Entrepreneur : Guinet et Mazza Ricardo.
Couleur : -
Hauteur : 33,5 m.
Forme : cylindrique.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : 126.
Habitation : non.
Eclairage (*):
Optique : -
Lampe : Led.
Puissance : -
Code : Fl.(4)R. -  période 15 s.
Couleur : secteurs blanc et rouge.
Visibilité : 7 milles (12 km).
Hauteur de la lampe : 29,8 m.
Hauteur sur mer : 34 mètres.
Premier éclairage : 1949.
Electrification : -
Automatisation : -
Désactivé : -

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.

Un peu d'histoire.
Le Cap de Sète est choisi pour la construction d’un port. Il est bien situé pour servir de débouché au canal du Midi.

Le môle de 650 m est construit en 1666. Une tour fanal est construite en 1684. C’est la première d’une longue série.

En effet, elle sera rasée puis reconstruite peu de temps après car le môle, mal réalisé, doit être refait. C’est une tour de 14 m munie d’une lampe à huile.

Nouvelle tour de 18 m en 1720 puis réhaussé à 25 m en 1771. Cette dernière est le premier phare en France surmonté d’une lanterne vitrée. Elle abrite des réflecteurs en cuivre et une lampe à huile.

En 1830, un nouveau phare est construit au bout du môle. Un feu fixe de 25 m de haut pour une portée de 12 milles.

Léonce Reynaud fait construire une nouvelle tour en 1861. La tour cylindrique en pierre de taille de Cassis a une hauteur de 30 m. Le style néo-classique est jugé exceptionnel pour un phare. Il est équipé d’une lentille de Fresnel et il est électrifié en 1933. La maison du gardien est construite sur la jetée.

Le 19 aout 1944, la tour est fortement dégradée par un bombardement puis complètement détruite. En attendant sa reconstruction, un feu provisoire est installé en 1945. Sa reconstruction se fait entre 1946 et 1948. Les pierres de Cassis sont récupérées pour la base.

Pour ce phare, on a des informations chiffrées. Le diamètre à la base est de 6,50 m et il est légèrement tronconique. Au sommet, son diamètre est de 4,75 m. Sa hauteur est de 33,5 m. L’escalier hélicoïdal en pierre et deux échelles en fonte mènent aux deux pièces et à l’accès à la terrasse.
Les deux pièces sont la chambre de veille en lambris de chêne et un local technique en dessous de l’optique.

Le phare est mis en service en 1949.

Visites.
Le phare est accessible et il se visite.

Pour les heures et les tarifs : voir sur le site.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.