Les NEWS du site
Marque-pages sur les Açores.
24-Jun-2020

Timbres de Taïwan.
21-Jun-2020

Mise à jour des timbres africains
29-Apr-2020

Chay (Feu du)
2-Jul-2020
Ajout d'un nouveau phare

Port des Barques
28-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare

Vallières (Phare de)
26-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare

Palmyre (2)
22-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare

Palmyre (1)
16-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare

Fornali
12-Jun-2020
Mise à jour du phare

Baleineaux
11-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare

Chauveau
11-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare

Neist Point
7-Jun-2020
Mise à jour du phare

Terre-Nègre
6-Jun-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Grau du Roi
Pays : France Région : Languedoc-Roussillon
Phare désarmé en 1869.
Situation.
A l’extrémité du canal de Beaucaire à Aigues-Mortes

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Grau du Roi
Latitude / Longitude : 43°32’11'' N - 4°08’04'' E
Monument classé : monument historique, 9 octobre 2012.
Gardienné : non.
Visitable : oui.
NGA / Admiralty : ../..
Construction (*):
Année de construction : 1826 - 1829.
Matériaux : pierre de taille de Roquemaillère.
Architecte : Pierre Courant et Grangent.
Entrepreneur : Michel Astier.
Couleur : -
Hauteur : -
Forme : -
Nombre d'étages : 1 niveau.
Nombre de marches : -
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : -
Lampe : -
Puissance : -
Couleur : -
Visibilité : -
Code : -
Hauteur de la lampe : -
Hauteur sur mer : -
Premier éclairage : 1er mars 1829.
Electrification : -
Automatisation : -

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.

Un peu d'histoire.
Jusqu’en 1879, le Grau du Roi était rattaché à Aigues-Mortes. Lors de sa construction, le phare du Grau du Roi, ou vieux phare, était le phare d’Aigues-Mortes.

Trop de plaintes des navigateurs, la préfecture du Gard décide la construction d’un phare. Les plans sont approuvés le 25 février 1825 et l’adjudication a lieu le 29 novembre 1825.

Les travaux vont durer 3 ans, de nombreux imprévus vont retarder la construction et augmenter son prix. Le phare est allumé le 1° mars 1829.

La tour du phare qui fait 19 m, est construite au centre d’un bâtiment. Celui-ci sert de logement pour les gardiens et de magasins.
La construction est soignée, les pierres de taille viennent de Roquemaillère, carrière prés de Nîmes.

La tour a un diamètre de 4 m extérieur et 2,20 m intérieur. L’escalier à vis permet l’accès aux 4 étages. A l’origine, 3 étages étaient prévus. Jugé trop bas, un étage a été rajouté.

En 1831, le logement des gardiens est agrandi.

En 1860, l’optique est remplacée par un système Henry Lepaute.

Suite à la déformation de la côte, le phare devient inefficace. Il est remplacé par ce qui sera le second phare du Grau du Roi, le phare de l’Espinette.

Il est désarmé en 1869.

La partie logement continue d’abriter des gardiens mais ce sera ceux du nouveau phare.

En 1946, la mairie reçoit l’autorisation d’occuper les dépendances pour abriter le canot de sauvetage. Le syndic des gens de mer occupe la cour pour établir une fosse à carburant.

Depuis 2005, la ville est propriétaire de l’ensemble. Des travaux ont été réalisés. Il est, depuis fin 2019, accessible au public.

Ce phare n’a été opérationnel que durant 40 ans. Après 140 ans sans affectation, il est resté en bon état.

Visites.
Le phare est accessible et il se visite.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.