Les NEWS du site
Phare en mer : Nividic.
23-Jul-2020

Nouvelle région : la Gaspésie.
8-Jul-2020

Marque-pages sur les Açores.
24-Jun-2020

Pointe a la Renommee
10-Aug-2020
Ajout d'un nouveau phare

Cap de la Madeleine
6-Aug-2020
Ajout d'un nouveau phare

la Martre
2-Aug-2020
Ajout d'un nouveau phare

Cap Chat
28-Jul-2020
Ajout d'un nouveau phare

Toulinguet
22-Jul-2020
Mise à jour du phare

La Jument
22-Jul-2020
Mise à jour du phare

Matane
20-Jul-2020
Ajout d'un nouveau phare

Cotinière (Feu de la)
18-Jul-2020
Ajout d'un nouveau phare

Chateau Oleron
18-Jul-2020
Mise à jour du phare

Chateau Oleron
14-Jul-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Lanvaon
Pays : France Région : Finistère Nord
Phare actif.
Situation.
Plouguerneau

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Plouguerneau
Latitude / Longitude : 48°36’36'' N - 04°32’08'' W
Monument classé : -
Gardienné : non.
Visitable : non (lire plus bas).
NGA / Admiralty : 114-7708 / A1826.1
Construction (*):
Année de construction : 1868.
Matériaux : pierres.
Architecte : Alfred Cahen.
Entrepreneur : entreprise Martin de Landerneau.
Couleur : blanche, sommet rouge.
Hauteur : 27 m.
Forme : tour carrée.
Nombre d'étages : plusieurs niveaux.
Nombre de marches : 98.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : 1 panneau au 1/4, focale 0,10 m.
Lampe : halogène.
Puissance : 90 W.
Couleur : blanche.
Visibilité : 12 milles.
Code : Q.W.
Hauteur de la lampe : 20, 10 m.
Hauteur sur mer : 55 m.
Premier éclairage : 15 novembre 1868.
Electrification : 1960.
Automatisation : 1991.
Désactivé : -

Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.
Voir page d'accueil.

Un peu d'histoire.
L’entrée dans l’Aber-Wrach et son port a besoin de repères. Un premier alignement est réalisé par la construction du phare de l’île Wrac’h en 1845. Il est aligné avec le feu situé dans le clocher de l’église de Plouguerneau. Mais l’église est trop loin de la côte, 5.200 m) et donc pas assez visible.

La construction d’un autre feu s’impose. Le lieu choisi est la colline de Lanvaon. Une tour carrée de 20 m de haut en maçonnerie est construite. Le feu est maintenant à 3.000 m du feu antérieur.
IL est mis en service en 1868. Le feu est fixe et rouge, il est alimenté à l’huile végétale. Son alimentation passera successivement à l’huile minérale (1875), la vapeur de pétrole (1934) puis à l’électricité en 1960. Il aura alors un feu directionnel scintillant blanc.
Pour être mieux visible de jour, le sommet de la tour est peint en rouge en 1959.
Il est automatisé en 1994. C’est aussi le départ du dernier gardien.

Avec les années, le bâtiment se dégrade tant intérieurement qu’extérieurement.
En 2004, les membres de l’association IPPA entretiennent les abords du phare. Ils y organisent des expositions durant l’été.
Un grand coup de pouce est donné par l’association Lanvaon .
Cette page décrit les activités et elle montre les travaux réalisés.
Ils obtiennent une autorisation d’occupation. Ils animent le phare en été et ils remettent l’intérieur en état. Le but est d’ouvrir au public.

Visites.
Le phare est accessible.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.