Les NEWS du site
Mise à jour des timbres africains
29-Apr-2020

Musée de maquettes, phare de Grave
13-Apr-2020

Intérieur phare : les escaliers
10-Apr-2020

Guethary
28-May-2020
Ajout d'un nouveau phare

Saint-Nicolas
24-May-2020
Ajout d'un nouveau phare

Neist Point
13-May-2020
Mise à jour du phare

St Jean de Luz
12-May-2020
Ajout d'un nouveau phare

Ciboure
12-May-2020
Ajout d'un nouveau phare

Capbreton
7-May-2020
Ajout d'un nouveau phare

Socoa
3-May-2020
Ajout d'un nouveau phare

Hourtin
28-Apr-2020
Ajout d'un nouveau phare

Biarritz
23-Apr-2020
Ajout d'un nouveau phare

Grave
20-Apr-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Grave
Pays : France Région : Aquitaine
Phare actuel.
Situation.
Le Verdon-sur-Mer, pointe de Grave

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : le Verdon-sur-Mer
Latitude / Longitude : 45°34’06'' N - 01°03’56'' W
Monument classé : inscrit MH : 6 novembre 2009.
Gardienné : non.
Visitable : oui.
NGA / Admiralty : 1504 / D1310.1
Construction (*):
Année de construction : 1859 - 1860.
Matériaux : pierres.
Architecte : Dufour (ingénieur).
Entrepreneur : -
Couleur : blanche, sommet noir.
Hauteur : -
Forme : tour carrée.
Nombre d'étages : 1 niveau.
Nombre de marches : 107.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : optique d’horizon du 3e ordre, focale 50 cm.
Lampe : halogène.
Puissance : 650W.
Couleur : secteurs blanc, rouge et vert.
Visibilité : 19 milles.
Code : Oc.W.R.G. période 4s.
Hauteur de la lampe : 29,2 m.
Hauteur sur mer : 34,6 m.
Premier éclairage : 15 août 1860.
Electrification : 1937.
Automatisation : août 1955.

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.

Un peu d'histoire.
La nécessité de placer un feu sur la pointe de Grave a, depuis le XVIIe siècle, été évident.
Mais l’érosion rapide de cette côte a provoqué beaucoup de mouvements de ces feux.
Le premier feu, considéré comme provisoire, est placé en 1823.
Une tour en maçonnerie de 18 m est construite et mise en service en 1825. Mais en septembre 1829, l’eau arrive aux fondations. Le feu est déplacé sur un poteau, lui aussi, provisoire.
Le 10 novembre 1830, la tour s’est écroulée. Le feu est placé sur un phare en charpente. Il est plus facile à déplacer. Un an plus tard, il est déplacé. Il en va ainsi jusqu’en 1838, la construction d’une tour en maçonnerie est décidée. Mise en service en 1839, elle sera détruite l’année suivante.
Une seconde tour en maçonnerie de 12 m est mise en service en janvier 1842. Mais rapidement remplacée par une tour en échafaudage. Cette tour sera également déplacée en 1848.

Finalement, le phare actuel est construit entre 1859 et 1860 avec plus de succès.
Il est mis en service le 15 aout 1860.
La construction est une tour carrée de 25 m de hauteur. Elle est peinte en blanc avec pierres apparentes aux angles. Le haut est peint en noir.
L’optique est une lentille de Fresnel du 3e ordre scintillant blanc. En 1955, il est modifié en un feu à occultation à secteurs rouges, blancs et vert.
A cette tour est joint un bâtiment en U servant de logements aux gardiens et de local technique.
Le combustible est l’huile végétal (1823), l’huile minérale (1875) et la vapeur de pétrole (1911). Il est électrifié en 1937 et automatisé en 1955.

Visites.
Le phare est accessible et il se visite en saison. Des expositions sont réalisées dans le hall, dans le local technique et dans un des logements des gardiens. Une exposition concerne à la fois le phare de Grave et le phare de Cordouan. Une autre expo présente des maquettes des phares de la Gironde, à voir ici .
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.