Les NEWS du site
Intérieur de phare: les Roches-Douvres.
12-Nov-2020

La galerie des bustes.
8-Nov-2020

Les bateaux en bouteilles par Richard Cummins.
2-Nov-2020

Antifer (1)
1-Dec-2020
Ajout d'un nouveau phare

Lanvaon
28-Nov-2020
Mise à jour du phare

Hourtin
28-Nov-2020
Mise à jour du phare

Antifer (2)
23-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Heve (2)
20-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Heve (1)
19-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Fatouville
18-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Quillebeuf
17-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Roque (la)
17-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Tancarville
16-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


La Hague (Cap de)
Pays : France Région : Cotentin
Phare actif.
Situation.
A 800 m du cap de la Hague.

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : cap de la Hague
Latitude / Longitude : 49°43’18'' N - 01°57’15'' W
Monument classé : inscrit MH le 11 mai 2009.
Gardienné : non.
Visitable : non.
NGA / Admiralty : 8304 / A1512.
Construction (*):
Année de construction : 1834 à 1837.
Matériaux : pierre de taille.
Architecte : Charles-Félix Morice de la Rue.
Entrepreneur : -
Couleur : granit.
Hauteur : 52 m.
Forme : cylindrique.
Nombre d'étages : 9 niveaux.
Nombre de marches : -
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : lentille à 4 panneaux au 1/4,focale 0,30 m.
Lampe : lampe incandescence (?).
Puissance : 250 W.
Code : Fl.W. - période 5 s
Couleur : blanche.
Visibilité : 23 milles.
Hauteur de la lampe : 47 m.
Hauteur sur mer : 51 m.
Premier éclairage : 1er novembre 1837.
Electrification : 1971.
Automatisation : 1989.
Désactivé : -

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.

Un peu d'histoire.
Le phare de la Hague, aussi nommé phare de Goury, est construit à environ 800 m du cap de la Hague. Il signale le passage de cette pointe du Cotentin, lieu de nombreux naufrages.

Le projet est accepté en 1834, le lieu choisit est le rocher « le Gros du Raz ».Il permettait d’être vu en venant de l’Est comme du Sud.
L’architecte est celui qui a construit le phare de Gatteville.
Le travail débute la même année. Il est délicat à cause des courants et du marnage. Le transport par barques est dangereux et l’accostage difficile.

Il est mis en service en 1838.

La tour est cylindrique et elle a une hauteur de 52 m. Elle est posée sur un soubassement servant de plateforme.
Il a un double escalier d’accès ainsi qu’une échauguette.

Ce phare a connu plusieurs optiques.
La première, un feu fixe blanc, une optique du 1° ordre à une focale de 0,92 m. Elle est alimentée à l’huile végétale.
En 1890, la seconde optique, un feu à éclat, est composée de 16 panneaux aves une rotation sur galets. Elle vient du cap Gris Nez. L’alimentation se fait à l’huile minérale.
En 1905, nouvelle optique composée de 4 panneaux, avec une focale de 0;70 m, montée sur une cuve à mercure. L’huile est remplacée par la vapeur de pétrole.
Finalement, l’optique actuelle est une double à 4 panneaux. Elle est installée en 1950.
Il semble que la cuve à mercure a été démontée à ce moment-là ainsi que l’optique venant du cap Gris Nez.

L’électrification du phare est réalisée en 1967, son automatisation et le placement de groupes électrogènes en 1989.

Le phare n’est plus gardienné depuis mai 1990.
La lanterne a été révisée en 2013.

Visites.
Le phare n’est pas accessible et il ne se visite pas.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.