Les NEWS du site
Nouveaux bustes.
26-Jan-2021

Intérieur de phare: les Roches-Douvres.
12-Nov-2020

La galerie des bustes.
8-Nov-2020

Lost Pic
17-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Roches-Douvres (2)
15-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Roches-Douvres (1)
15-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Heaux de Brehat (2)
11-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Heaux de Brehat (1)
11-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Corne (La)
8-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Ailly (2)
7-Feb-2021
Mise à jour du phare

Port en Bessin
6-Feb-2021
Mise à jour du phare

Sept-Iles
5-Feb-2021
Ajout d'un nouveau phare

Havre III
27-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Ailly (1)
Pays : France Région : Normandie
Phares détruits.
Situation.
Pointe d'Ailly, Sainte-Marguerite-sur-Mer

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Pointe d'Ailly, Sainte-Marguerite-sur-Mer.
Latitude / Longitude : 49°54’57'' N - 00°57’36'' E
Monument classé : -
Gardienné : -
Visitable : -
NGA / Admiralty : ../..
Construction (*):
Année de construction : 1775 et 1899.
Matériaux : -
Architecte : -
Entrepreneur : -
Couleur : -
Hauteur : -
Forme : -
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : -
Eclairage (*):
Optique : -
Lampe : -
Puissance : -
Code : -
Couleur : -
Visibilité : -
Hauteur de la lampe : -
Hauteur sur mer : -
Premier éclairage : -
Electrification : -
Automatisation : -
Désactivé : détruits en 1944 et en 1968.

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.

Un peu d'histoire.
Au début du 18° siècle, les navigateurs se plaignent du manque de visibilité pour arriver au port du Havre et par la suite au port de Rouen. La remontée dans la Manche vers Calais était également mal balisée.
La Chambre de Commerce de Rouen prend la décision en 1774 de construire les phares de Barfleur, la Hève et Ailly.

Le 1° novembre 1775, le premier phare est mis en service. La tour carrée de 20 m est placée au centre d’un bâtiment. Il est fort ressemblant au phare de la Hève, construit en même temps.
On y brûle du charbon à raison de 600 kg par nuit. Puis de l’huile végétale dans une lanterne vitrée.
En 1820, l’optique vient des essais effectués à la Hève et la rotation se fait par un système de contre poids.
En 1852, le phare est équipé de la première optique catadioptrique de France avec un premier ordre ayant une focale de 0,92 m. Un système à éclipses est installé.
Mais la portée est insuffisante et les améliorations ne peuvent se faire dans cette lanterne.

Comme le premier phare est fort proche de la falaise, on construit le second phare 100 m en retrait du premier.
La tour hexagonale a une hauteur de 29 m et elle est mise en service le 15 septembre 1899.
L’optique est double avec une focale de 0,70 m.
IL n’y a pas d’autres bâtiments de construit, ceux du premier phare sont toujours utilisables.
On y brûle du gaz d’huile, fabriqué sur place, puis de la vapeur de pétrole. Il est électrifié en 1932.
Eteint en 1939, au début de la guerre, son optique est démontée. Heureusement, car le phare est détruit en aout 1944.

Après la guerre, un troisième phare est construit. Le premier est équipé d’un feu provisoire.
Il s’écroulera avec le glissement de la falaise en 1968. Les 156 m de falaise auront été grignotés en moins de 200 ans.

Visites.
Les phares ont été détruits.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.